Citations

la bataille hadopi

Q

Le 10 novembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

E

n ces jours de célébration de la Liberté, des murs qui tombent et des larmes de joie, prenons notre fusil et rappelons à notre bon souvenir Alexandre Zinoviev qui se moqua de la logique absente des institutions scientifiques de son pays, la mère Russie. Posons nous la question : est-ce si différent aujourd’hui dans notre monde post-démocratique (ce terme est également de Zinoviev) ?

Zinoviev les hauteurs beantes« L

‘institution de recherche scientifique la plus accomplie était sans conteste, à Ibansk, le Q. On l’avait édifié en suivant non pas le dernier cri de la science et de la technique, mais le cri qu’elles ne devaient émettre que bien des siècles plus tard. Il fut créé par des Ibanistes-futurologues.

Cent bâtiments en tétracycline et trichloréthane, qui formaient un tout indivisible. Cent millions de collaborateurs. Parmi eux dix mille Académi­ciens, vingt mille Membres-Correspondants, cinquante mille Membres-Cochercheurs, cent mille Membres Colécheurs, cinq cent mille Sages de Première Catégorie (les Saprecats), etc. Bien sûr, il y a bien eu un peu de bousculade, au début, au poste de garde, où on vérifiait les laissez-passer et fouillait les poches (ils piquent tout, ces salauds !). Mais les mathématiciens prirent les choses en main. On fit passer les collaborateurs par deux ou même par trois et la cohue disparut. Et surtout, il y avait une automation complète de tout le complexe de recherches et d’activités. On prenait les caractéristiques des flux biologiques de chaque collaborateur et on les fourrait dans l’Ordinateur qui occupait neuf corps de bâtiments sur les dix. (Lire la suite…)