Citations

la bataille hadopi

Chasse en danger

Le 21 février 2012 par "Diderot en verres miroirs"

I

l y a longtemps que je ne m’étais pas fait d’ennemis … Ce petit post me permettra d’en ajouter à mon tableau … de chasse. Comme souvent, je réagis à des idées quasi reçues des médias. Aujourd’hui, la chasse aux bêtes nuisibles retient mon attention : régulièrement apprend-t-on, des sangliers ou des biches rentrent dans nos agglomérations et nos villes, et les habitants effarés trouvent des renards, des sangliers dans les rues de leur ville. La SNCF recense quelque 100 collisions entre motrices et bêtes sauvages. Les villes, pour se prémunir, rémunèrent des chasseurs dument diplômés et rémunérés afin de réguler la population animale sauvage dans son territoire, ou la SNCF elle-même aussi parfois, ou des  terrains d’aviation.

On pourrait poser quelques hypothèses pour expliciter cette recrudescence. La première, ce serait que la population sauvage animale grandit. Et, de façon tout aussi intuitive, on se dit que, vu les mauvais humains pollueurs que nous sommes, ce n’est surement pas vrai ! La population des  animaux sauvages ne peut que diminuer, et les l sont pour certaines presque mortes, comme les abeilles, ou les gentils hamsters alsaciens … Nous reparlerons de ces hamsters plus tard, mais pour l’instant, exit la surpopulation animale. (Lire la suite…)

Mots clefs :

OVNI, ou réminiscence d’humanité(s) ?

Le 13 septembre 2010 par "Diderot en verres miroirs"

A

bonnez vous à un podcast intéressant, que vous pourrez écouter à vos heures perdues, plutôt que de faire de la chimie moléculaire à la télé, bande de fainéants, celui de l’émission de Jean-Claude AMEISEN, nommément « Sur les épaules de Darwin« . Pendant une année, Ameisen va nous faire découvrir Darwin à travers notre époque. Recherches scientifiques, mais également culture, observations animales, éthique, un panorama plus qu’instructif nous est ouvert.

Cette émission radio est surement un vrai OVNI, comme on n’en fait plus. La voix d’Ameisen peut-être trop présente parfois, mais jamais imposante, nous narre, dans le rythme et l’écriture (de la bonne) d’un récit, ce que nous sommes, nous, animaux bipèdes – dont il semblerait que la seule spécificité soit de toujours rechercher ce qui nous différencie d’une autre espèce précisément – au travers des yeux (ou plutôt, sur les épaules comme le titre l’indique) de Darwin, et des théories de l’évolution. Ballade au travers des sciences et des scientifiques, dans leurs errements, leurs réussites, leurs émotions (Jane Goodall découvrant l’utilisation d’outils chez le chimpanzé m’a tiré des larmes !).

Jean-Claude Ameisen est lui-même chercheur, ce qui explique peut être pourquoi on entend, au détours d’une phrase, la vie des chercheurs. Ce qui ne fait que confirmer une seule chose : un chercheur sachant parler n’a pas besoin d’un médiateur. Espérons tous que Jean-Claude Ameisen tienne une année entière consacrée à son émission, et qu’il arrive à l’améliorer selon ses propres goûts, et selon les miens éventuellement : on verra alors se développer un modèle original et à suivre de ce que peut être une médiation scientifique orientée vers des auditeurs non spécialistes.

J’ai changé !

Le 14 décembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

V

ous avez vu ? J’ai changé de pseudo ! Fini les prétentions qui ne riment à rien. Ma prétention d’être Diderot est sûrement pire, mais je m’imagine parfois tel une réincarnation de mon héros ! Ça me va bien : à la fois brouillon, fêtard, touche à tout, en prise avec mon temps, ne prenant pas (toujours) le temps de la réflexion, mais prêt à tout avaler, comprendre … Je me fantasme bien en ce gars là qui fut aussi un excellent chroniqueur de son temps. Et mon rêve absolu : créer une encyclopédie, ou bien un truc ressemblant, qui aille bien à cette époque, pas le blabla conservateur qu’o

Les verres miroirs, vous savez ce que c’est ? Un objet technologique inventé par William Gibson et Bruce Sterling (Science-Fiction tendance CyberPunk dans les années 80 donc), sortes de lunettes avec des cristaux liquides permettant d’ajouter un peu de réalité augmentée dans le champ de vision. Une version « implant oculaire » existe également, qu’on retrouve notamment dans le Neuromancien de Gibson. C’est un développement technologique qui trouve aujourd’hui un début d’existence, grâce notamment aux écrans souples.

Diderot en verres miroirs : référence à Mozart en verres miroirs, anthologie Cyber-punk de Bruce Sterling, un gars progressiste d’il y a longtemps, qui prendrait son pied dans le temps d’aujourd’hui, le plaisir et les larmes dirait-on dans les milieux cold-wave autorisés. Mêmes dates, mêmes références, ma jeunesse.

Et puis mon slogan De la culture avec des morceaux de science dedans : exit lui aussi. Pourquoi se la péter culturel alors que la culture est plus large, plus vaste que ce qu’on peut y mettre. Bonjour l’instant critique, plus court et plus efficace, plus testardien je dirais … Bref, j’ai changé !

Mots clefs : ,

Barjavel était-il créationniste ?

Le 05 avril 2008 par "Sylvain"

J

e me suis rendu il y a quelques semaines à une conférence à la faculté de médecine de Dijon. Un certain professeur Pierre Rabischong, un professeur émérite d’anatomie de la faculté de Montpellier y présentait une théorie « entre le darwinisme et le créationnisme » : le programmisme.

Darwiniste convaincu, le sujet me paraissait intéressant à plusieurs titres.

  • Premièrement, le fait que cette conférence ait lieu à la faculté de médecine pouvait mettre la puce à l’oreille. Depuis quand discute-t-on d’évolution à la faculté de médecine ? Un passage piéton plus loin, en faculté de Biologie, on trouve quelques éminences grises de l’écologie évolutive ! Peut-être depuis qu’un professeur d’anatomie parle d’évolution…
  • Deuxièmement, le titre limite provocateur ne se dissimulait pas derrière quelques titres fumeux. Réunir l’un à coté de l’autre les mots « darwinisme » et « créationnisme » ne portait pas à confusion.

(Lire la suite…)