Citations

la bataille hadopi

Astier – Feynman : même combat

Le 06 avril 2009 par "Diderot en verres miroirs"

M

erci à Richard-Emmanuel Eastes et Clovis Darrigan de nous avoir fait partager ce moment de rigolardise intense : Alexandre Astier et Muriel Bonnet en pleine conférence de physique quantique.

J’entends déjà les physiciens dire que ce n’est pas très réaliste tout cela. J’entends les thuriféraires de la vulgarisation dire qu’on n’est pas vulgaire et on ne dit ni merde ni bite quand on parle de sciences (hein, les comités de pilotage divers de la cité des sciences et autres …). J’entends les historiens des sciences rappeler l’inexactitude de certains propos.

Mais rions ensemble, car la caricature est, derrière la rigolade, plus pertinente qu’on veut bien le croire. Combien de petites conférences pour retraités ont des sujets à peu près équivalents ? Le diaporama est à l’image de tant d’autres, dans son inutilité et sa pauvreté intellectuelle, mais aussi dans sa propension au raccourci aussi peu flatteur pour le conférencier. Combien de conférenciers, avec leurs tics de langages, leur mauvaise préparation du sujet, leur absence complète de plan, comme ça juste pour parler, ressemblent à Alexandre Astier ?

Moi, j’aurais aimé entendre raconter que Feynmann avait aussi un grand sens de l’humour, mais que, dans sa tombe, il a du bien se marrer à entendre sa description. L’image du physicien est bel et bien là, qu’on le veuille ou non, brouillon, fainéant, sans goût pour le décorum, enfermé dans cette irréalité qu’est la physique quantique. Les poncifs ont parfois du bon ; peut-on s’en éloigner en riant ?

Mots clefs : ,