Citations

la bataille hadopi

Science squattée

Le 19 mars 2012 par "Diderot en verres miroirs"

B

on, ce n’est pas une nouveauté : physique et Biologie sont deux disciplines scientifiques régulièrement squattées par des artistes pour utiliser leurs représentations, et en produire un message plus évolué … peut-être. On s’esbaudit d’ailleurs souvent sur ces positions car, du moment qu’on utilise ces représentations, on apparait tout de suite plus intelligent.

Là, c’est Bjork qui s’y colle ! Dans son clip/musique/iPhoneApp Biophilia (le nom annonce la couleur), elle raconte le ballet fou des chromosomes et de l’ADN, et leur reproduction de brin à brin, de génération en génération, de femme en femme, et au services d’une pensée Gaïaesque dont on se passe bien. Je suis un peu hors champ, là, parce qu’en fait, il ne s’agit pas de médiation des sciences, mais de travail artistique prenant pour support une médiation scientifique mal digérée ! Quant au travail artistique lui-même … Bjork a eu par le passé des idées plus lumineuses.

http://m.npr.org/news/front/147756106?page=0.

Mots clefs : ,

Relativisme (or not)

Le 02 janvier 2012 par "Diderot en verres miroirs"

 » C

ar, à force de croire que les connaissances objectives sont l’expression de la réalité même, les scientifiques oublient parfois que ce sont toujours EUX qui parlent, et jamais cette réalité. L’ancrage de leurs discours ne se situe pas dans le réel, mais bien dans les questions auxquelles ces discours essayent de répondre, avec ou sans l’aide du réel. » Baudouin Jurdant.

Cette position relativiste que je défends fermement, pour avoir vécu peu de temps en tant que chercheur en biologie et d’avoir eu en quelque sorte une introspection sur mon propre traval et mon entourage, et pour avoir suivi par la suite des études en sciences humaines, m’amène constamment, devant de jeunes chercheurs, ou de moins jeunes, à entendre cette réponse lapidaire : « il faudrait en finir avec ce relativisme qui tend à dire que la science n’est qu’un système de croyance » et plus avant : « La science n’est pas un corpus de fait. C’est un formalisme de pensée qui conduit à se poser les questions.La science est une méthode rationnelle d’élaboration des connaissances, pas les connaissances elles-même. » Alors, pourquoi ne vulgarise t’on QUE le corpus de fait ? Pourquoi, lorsqu’on s’intéresse à une autre discipline scientifique que la sienne, ne s’intéresse t’on QUE aux faits qu’elle génère ? Je suis d’accord sur le propos, mais il semble que, pour beaucoup de scientifiques, ce ne soit que bullshit.

Je ne comprends toujours pas pourquoi ce relativisme est aussi dangereux. Est-ce parce que je suis athée ? Je n’aurais alors rien à croire, rien à apprendre, puisque toute construction de connaissance est vaine.

Le relativisme est une position qui me semble correcte face aux scientifiques. On peut, avec les scientifiques, croire à l’évolution, et nous avons de bonnes raisons d’y croire. D’autres croient au créationnisme, et je ne suis pas d’accord avec leur croyance, parce que je ne vois pas le monde au travers de cette pensée initiale. Je crois un peu moins aux plasmas de quarks et de gluons, mais après tout, pourquoi pas, puisque certains ont d’aussi beaux noms (strange, charm, beauty).

Je crois également à l’effet de la durée du jour et de la nuit, et de leur variations sur la psyché humaine et la libération de neurotransmetteurs et la concentration plasmatique d’hormones pour expliquer certaines maladies bipolaires. Là, je suis un des rares à y croire, mais j’ai travaillé sur ce sujet, vous pardonnerez cette infime faute …

Par contre, je garde une réserve relativiste quant aux méthodes utilisées, aux raisons pour lesquelles ces résultats ont été produits, quant aux raisons même qui me font y croire. Parce que la réalité, ce sont les questions :

  • D’où venons nous ? Avons nous été créés ? Sommes nous le résultat d’une évolution ?
  • Qu’est ce que la matière ? Pourquoi est elle dure, ou molle ?
  • Pourquoi je me sens pas bien des fois ?

Parce que ces questions par contre présentent une réalité propre : difficile de passer à coté.

Oui oui, on peut croire ET ne pas croire : tout dépend du temps, du vent, du printemps … Veuille que cette année 2012 soit suffisamment relativiste pour que les vents des la connaissance réveillent les esprits embrumés de croyances non-distanciées (encore un voeu pieux !).