Citations

la bataille hadopi

Q

Le 10 novembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

E

n ces jours de célébration de la Liberté, des murs qui tombent et des larmes de joie, prenons notre fusil et rappelons à notre bon souvenir Alexandre Zinoviev qui se moqua de la logique absente des institutions scientifiques de son pays, la mère Russie. Posons nous la question : est-ce si différent aujourd’hui dans notre monde post-démocratique (ce terme est également de Zinoviev) ?

Zinoviev les hauteurs beantes« L

‘institution de recherche scientifique la plus accomplie était sans conteste, à Ibansk, le Q. On l’avait édifié en suivant non pas le dernier cri de la science et de la technique, mais le cri qu’elles ne devaient émettre que bien des siècles plus tard. Il fut créé par des Ibanistes-futurologues.

Cent bâtiments en tétracycline et trichloréthane, qui formaient un tout indivisible. Cent millions de collaborateurs. Parmi eux dix mille Académi­ciens, vingt mille Membres-Correspondants, cinquante mille Membres-Cochercheurs, cent mille Membres Colécheurs, cinq cent mille Sages de Première Catégorie (les Saprecats), etc. Bien sûr, il y a bien eu un peu de bousculade, au début, au poste de garde, où on vérifiait les laissez-passer et fouillait les poches (ils piquent tout, ces salauds !). Mais les mathématiciens prirent les choses en main. On fit passer les collaborateurs par deux ou même par trois et la cohue disparut. Et surtout, il y avait une automation complète de tout le complexe de recherches et d’activités. On prenait les caractéristiques des flux biologiques de chaque collaborateur et on les fourrait dans l’Ordinateur qui occupait neuf corps de bâtiments sur les dix. (Lire la suite…)

Arrête de regarder des conneries et va réviser ta philo

Le 28 octobre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

Philosophie en sériesLa réponse en pied de nez à la pochette de cet ouvrage de philosophie : trois jeunes qui matent la télé en mangeant des pizzas !! On voudrait mettre les ados dans sa poche qu’on ne s’y prendrait pas mieux. Et c’est bien l’objectif de cette « Philosophie en séries » de Thibaut de Saint-Maurice : faire découvrir par la culture « moyenne » (expression empruntée à Dominique Wolton) la philosophie, en faisant fi des scissions entre cette culture populaire et la culture classique, celle des grands auteurs.

Bon, il y a toujours un problème stylistique dans l’écrit : l’auteur reste un prof qui écrit comme un prof et pense en terme de programme pédagogique, là où on attendrait une plus grand liberté, tant qu’à faire . Mais l’ambition reste louable, et on peut espérer que cette liberté s’exprimera plus facilement dans les épisodes suivants de cette série des « Philosophie en Série (saison 2, puis 3, etc.).

Je cherchais ce livre, lorsqu’un libraire m’aida obligeamment en trouvant l’ouvrage directement parmi les rayons : un geste d’une précision qui m’hallucine à chaque fois. C’est comme si le gars connaissait jusqu’à la moindre poussière les livres dont il a la charge (mais je suis hors sujet, là). Et de m’expliquer que c’est sympa, à la mode, que ça ne peut faire de mal, en sous-entendant que cette « philo » restait dans le cadre d’une sous-culture. Même si il existe des gens qui aiment à casser ces frontières entre culture « classique » et « moyenne », les vendeurs, eux, s’escriment à réagir comme des cons.

Oh, et puis … à quand la préquelle ?

Blogs de sciences à Rennes

Le 29 septembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

L’Université de Rennes 1 fournit à ses employés (toute personne inscrite au CRI j’imagine) la possibilité de créer une page personnelle professionnelle. L’outil de Système de Gestion de Contenu qu’elle propose pour réaliser ces pages est dotclear :un bon choix facile à utiliser. A ce jour, plusieurs sites ont déj été créés. Ce post vise à ce que cette pratique se démocratise. On pourrait juste regretter qu’il y ait une page annuaire un peu cool pour présenter ces sites : à vrai dire, je regrette que ces pages ne soient présentées nulle part sur le site de l’Université, même dans la section cst. Et qu’il y ait un flux de syndication pour s’abonner à l’ensemble de ces sites. Ce serait une excellente nouvelle.

Quelques blogs de l’Université de Rennes :

  • celui de Arthur Charpentier qui parle avec bonheur de la vie enseignante et de recherche en s’adressant à ses étudiants, mais qui vulgarise également le savoir qu’il doit enseigner. Une pratique intéressante donc.
  • celui de Laurent Denant-Boèmont qui est d’un autre niveau de lecture, et qui est plus dans la réflexion de recherche dans le cas de l’économie.

En créant cet article, je me rends compte que ces deux personnes sont économistes. Les autres bolgs sont moins liés à la diffusion de la connaissance par les chercheurs, ce qu’on peut regretter. Il serait également bien, finalement, que les gens de l’Expérimentarium intègrent cette pratique dans leurs activités : il est temps  que les chercheurs participent à la blogosphère vulgarisatrice, et l’hypothèse selon laquelle cette pratique peut être intéressante est prouvée.

Désobéissance

Le 03 septembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

profs_gauchistes_bd

N

ous le savons, qui avons travaillé, étudiants, enseignants, vacataires, etc. dans les universités : tout ça, c’est que un ramassis de gauchistes !! Discussions politiques, réflexions plus ou moins vaseuses, grèves qui ne sauraient tarder à arriver, tout çà c’est à cause des profs gauchistes qui font rien qu’a pas vouloir travailler.

Ces dernières années, on a vu apparaître un truc amusant : ce sont des « manifs de droite », objets ridicules de revendication droitière, dont l’humour aussi absurde qu’il en était possible, et la forme réjouissante. http://www.dailymotion.com/video/x1tl2l_manif-de-droite (et désolé pour la pub). « Jésus revient avec Jean-Pierre Raffarin », « Faites des enfants, pas des intermittents », voici des slogans qu’on aurait bien aimé inventer. Mais malheureusement, le terrain de l’Université est beaucoup plus sérieux, on doit se comporter de façon aussi sérieuse que les choses qu’on apprend.

Alors, lorsque la bêtise pointe son nez, elle a un goût de rigolade. D’où cette illustration, volée dans les toilettes du Aula du Palais Universitaire à Strasbourg.

Mots clefs :

Savoirs () : les enseignants chercheurs parlent

Le 15 juin 2009 par "Diderot en verres miroirs"

C

omme je n’en ai pas encore parlé, c’est le moment de le faire. L’Université de Strasbourg s’est doté d’un journal trimestriel, nommé Savoir(s), à ma connaissance, le seul journal issu d’une université doté d’un numéro paritaire. Ca n’a l’air de rien comme ça, mais représente au moins un avantage : il doit être reconnu d’intérêt général quant à la diffusion de la pensée. Il est animé par une équipe de journalistes scientifiques couvrant l’ensemble des domaines du savoir et de ses à cotés pédagogique, administratif, politique, etc. Ainsi, les sujets proposés dans Savoir(s ) dépassent de loin le cadre purement universitaire Strasbourgeois.

Le numéro d’Avril 2009 (n°2 donc) est partiellement consacré à la réforme du statut des enseignants-chercheurs actuellement en cours. L’interview de 6 chercheurs montre que, derrière une résistance forte proclamée par les syndicats, les avis des enseignants chercheurs sont plus mitigés et variés. Du dossier émerge cependant quelques avis partagés : (Lire la suite…)

« Billets plus récentsBillets plus anciens »