Citations

la bataille hadopi

Le magazine des résultats suspicieux

Le 30 mars 2010 par "Diderot en verres miroirs"

Get the Flash Player to see this content.
J

‘aime beaucoup regarder l’émission « Edition Spéciale » sur Canal + : un magazine talk show un peu adulte, mais ou on se marre bien, entre bobos (je vois vraiment pas ce qu’il y a de péjoratif là dedans, mais bon …). Je n’ai pas résisté à enregistrer quelques sujets qui m’ont fait rire pour vous en donner le ton. Et ce serait tellement bien de faire un magazine, ou tout du moins une partie de magazine scientifique avec cette intelligence là. Je vous en sortirai des de temps en temps.

Plus particulièrement, j’aime la façon de produire un sujet drôle, de voir comment une information sérieuse (ici http://www.slate.fr/story/17385/terroristes-ingenieurs-al-qaida-11-septembre-suicide) peut être détournée, ou, au contraire, prendre une information peu sérieuse au départ pour construire un sujet de réflexion complet. Voire, les deux.

Et puis j’aime le ton d’Ariel Wiesman, une intelligence rare au service de l’amusement. Vive la banane et vive la France.

Mots clefs :

Palu et grippe A sont dans un bateau

Le 07 septembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

C

e matin sur France Inter, dans le 7-10 de Nicolas Demorand, Marc Gentilini, ancien président de la Croix-Rouge française. En restant sur un mode d’expression très doux, ce spécialiste des maladies infectieuses nous suggère que l’argent utilisé pour la gestion de l’épidémie de grippe A vient bien de quelque part … et pourquoi pas de l’argent de la gestion du paludisme ou du SIDA en France ? C’était le sens de ses sous-entendus …

Bien sur, le palu, il n’y en a pas en France … métropolitaine. Le paludisme est considéré comme une maladie d’importation, de touristes négligents qui ne prennent pas leur nivaquine. Environ 30 morts par an. La Guyane est par ailleurs le seul département d’outre mer (avec Mayotte qui est un TOM) dans lequel le palu est présent à l’état endémique. Le rapport épidémiologique publié en 2006 est éloquent, et explicite entre autres que l’épidémie de paludisme est la plus importante de l’Amérique du Sud.

Combien de morts ? Le rapport ne le dit pas. Mais si ce que dit Mr Gentilini est vrai, ou si le budget attribué à la gestion de grippe A est équivalent à celui de la gestion du paludisme, c’est criminel. Je choisis cet exemple car le traitement sanitaire par la métropole des départements d’outre mer est complètement bien loin de la réalité épidémiologique. Les gens crèvent en forêt, mais c’est pas très grave. sans compter toutes les maladies diverses et variées, SIDA, dengue, etc.

Au delà de tout cela, la communication semble devenir une alternative à la démocratie, tuant dans l’œuf le débat d’idée avant qu’il n’ait lieu. Définir plus précisément ce qui devrait relever du principe de précaution, du choix de l’utilisation des deniers publics dans l’accompagnement des épidémies, du choix de santé publique qu’on veut, voici des problématiques politiques et scientifiques médicales à la fois. Mais on joue encore sur l’opinion, c’est à dire sur l’émotion et, dans ce cas ci, sur la peur. Le saviez-vous ? La présidence a consomme en 2008 134 études d’opinion. Un choix tous les cinq ans, par contre.

Également entendu sur France Inter ce matin : 13 morts dont 40 % qui n’avaient pas d’autre problème médical connu. 13 est un échantillon peut être un peu faible pour faire des statistiques. 40% (soit 5,2 individus) n’avaient pas de problème médical connu. Voici une statistique précise dont on peut être fier : nos experts scientifiques et en communication sont vraiment des génies.

panpan – & demie

Le 31 août 2009 par "Diderot en verres miroirs"

V

ous aurez remarqué, je suis assez sec sur les titres en ce moment. Vous excuserez l’âge, le retour de vacances, un boulot qui s’amoncèle et un manque de courage flagrant.

Après avoir vu l’état de l’épidémie en France, et avoir comparé avec nos départements et territoires d’outre-mer, je voudrais maintenant parler du traitement médiatique du sujet. rappelez vous notre question du 28 août : « Est-ce qu’il existe, derrière cette médiation sans précédent d’habitudes d’hygiène, un courant sociétal visant à rétablir les bonnes moeurs et la morale, dont l’église était le garant il n’y a pas encore si longtemps ? ». Autrement dit, est-ce qu’il existe derrière cette médiation concernant l’épidémie de grippe un « autre discours » que celui proné haut et fort.

(Lire la suite…)

96 millions de placébos ?

Le 31 août 2009 par "Diderot en verres miroirs"

U

n plan de vaccination gratuite de grande ampleur est prévu dès le 28 septembre. 94 millions de doses de vaccins ont été commandées à quatre entreprises pharmaceutiques (Sanofi-Pasteur, Novartis, GlaxoSmithKline et la firme Baxter) pour réaliser ce plan. Selon la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, le stade qui définit une pandémie doit comptabiliser au moins 70 000 consultations par semaine. On est loin de la définition non chiffrée de l’OMS. Mais il me semble néanmoins que ce nombre de consultations, s’il est plutôt important (1/1000 hab en France par semaine) ne laisse pas préjuger de la dangerosité de la maladie (très faible on l’a déjà vu, et si vous en doutiez encore, l’article sur le blog de Martin Winckler vous le montrera). 

Un excellent dossier de presse à propos de la grippe, de la pandémie, et des vaccins : http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=149 … et un article amusant sur Futura-Sciences sur l’état de préparation du vaccin anti-grippal au 15 juillet. À cette date, les vaccins étaient encore très loin d’être prêts (quatre à six mois de délai), leur innocuité était loin d’être prouvée, surtout concernant les vaccins avec adjuvants, et la posologie (une ou deux deux doses) ne pouvait être décidée. (Lire la suite…)

Délit d’invention

Le 30 août 2009 par "Diderot en verres miroirs"

T

oujours concernant la pandémie de grippe A, voici un article qu’on me conseille sur le site Arrêt sur Image (http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2264) avec cette question angoissante : l’OMS a t’elle inventé la pandémie ? Je ne peux que vous conseiller cet article passionnant, revenant entre autres sur un sujet déjà traité dans ces lignes, la définitions même de la pandémie. Dans cet article, il y est montré que la définition de qu’est une pandémie selon l’OMS est élastique, et a pas mal changé depuis 1999. Selon cette enquête, l’OMS ne tient pas compte du nombre de morts ou de cas graves et ce depuis 2003. auparavant, il s’agissait d’un nombre de cas importants sans pour autant avoir une précision numérique. Ajoutons qu’il n’existe pas de définition du terme pandémie dans les manuels de médecine américains. Comme je l’ai indiqué plus tôt, la pandémie est un mot jeune, à la mode, qui signifie étymologiquement quelque chose (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pandemie et http://www.merriam-webster.com/dictionary/pandemic), mais sans pour autant aporter de données objectives ou chiffrables. Tiens, d’ailleurs, la définition de l’OMS dans Wikipedia illustre parfaitement le flou qui entoure ces notions …

Comment, à l’aide d’un mot tellement boiteux, ne pas se sentir manipulé par l’expression médiatique ?

« Billets plus récentsBillets plus anciens »