Citations

la bataille hadopi

Les doigts d’honneur des génies

Le 26 février 2010 par "Diderot en verres miroirs"

medium_100_2165

E

n physique et en mathématiques, il existe une stratégie habituelle de production des héros scientifiques qui consiste à en faire d’affreux garnements punks absolument désobéissants, dont l’intelligence est si grande qu’ils ne vont pas s’abaisser à répondre simplement à des questions simples. Dans l’imaginaire collectif, c’est la marque de fabrique du génie. Quasiment tous les grands physiciens se voient coller sur le dos une aura de petit malin. A tel point que ceux qui n’arrivent pas à obéir à la règle sont relégués aux oubliettes de l’histoire !! De braves pères de famille popote voire tyranniques, genre rigueur allemande, ne peuvent être des génies. On en a un peu des comme ça chez nous (je vous écris d’Alsace …), lors de la période 1870-1918. Des prix Nobel. Aucun n’a sur le dos cette anecdote probablement fausse attribué à Niels Bohr qui s’est quand même bien planté avec son modèle « sphérique » et, justement, une approche un peu « short » de l’atome (bon, c’est un des pères de la physique quantique, ne nous moquons pas).

A la question « l’Enfer est-il exothermique ? », l’étudiant doué (et, dans cette histoire, l’enseignant lui donnera la note maximale, ce qui dénote l’ouverture d’esprit de l’enseignant physicien) a la question la plus alambiquée. Feynman était turbulent, cela va sans dire, et jouait du bongo (et pas des tablas). Les mythes fondateurs de la physique sont pavés de garnements sans foi ni loi, comme si de longues études en physique et l’intelligence qu’elles nécessitent permettaient des agissements inconsidérés (mais la morale ne doit cependant pas les réprouver !).

On peut le dire tout net : tout ça, c’est des histoires !! Étudiants, soyez obéissants, répondez aux questions comme on vous demande d’y répondre et pas autrement. Ne jouez pas aux génies, ça ne peut vous causer que des soucis. Si vous rêvez d’une carrière de chercheur, soyez bien sages, mettez un zeste de fantaisie dans votre sérieux, mais pas trop. Reproduisez-bien la classe sociale à laquelle les chercheurs sont sensés appartenir.

J’en sais quelque chose ! Je suis un génie, et j’ai été jeté.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. Adresse web de rétrolien

Laisser un commentaire

*