Citations

la bataille hadopi

Médecine et sciences : non aux liaisons douteuses

Le 10 décembre 2007 par "Diderot en verres miroirs"

L

e texte que je veux mentionner aujourd’hui s’éloigne un peu des préoccupations de scienceblog. Mais cependant, c’est bien intéressant, car il s’agit d’un texte militant, plaçant les sciences au sein d’un débat scoiétal fondamental : peut-on « utiliser » les sciences ? Ou bien, pour relativiser ce propos, peut on utiliser des sciences et des techniques à des propos qui ne sont pas prévus par une déontologie première, ou par les producteurs de savoirs ou des inventions ? Vous pourrez lire plus bas le texte de ce couriel que j’ai reçu.

Pour ma part, hors de tout débat de fond, je suis toujours surpris qu’on mélange sciences et médecine, la seconde faisant plutôt partie de ce qu’on pourrait appeler des sciences de l’ingénieur, ou l’ingéniérie. La thérapeutique n’est pas une fin de recherche en soi. Mais il arrive, plus souvent qu’à son tour, que des découvertes scientifiques participent à une thérapeutique. La source originale du texte se trouve ici. La lecture de ce petit texte renforce mon opinion : on y parle :
- de l’arrestation des étrangers dans les structures de santé,
- des pressions exercées sur les médecins inspecteurs de santé publique pour influencer les décisions d’expulsions des étrangers gravement malades,
- d’évacuations musclées pour des raisons sanitaires des campements de fortune occupés par les Roms,
- du calcul de l’âge osseux sur des adolescents pouvant conduire à leur exclusion de la protection de l’enfance et à leur expulsion si ces examens établissent que ce sont des « adultes biologiques »,
- de l’amendement « Mariani » sur la pratique des tests ADN dans le cadre du regroupement familial, instaurant une discrimination inacceptable dans la preuve de filiation, hélàs tristement célèbre.

Sur le fond, je ne peux qu’être d’accord avec ces cadres de santé, qui sont effectivement instrumentalisés pour une politique d’immigration fumeuse et dangereuse. Et je suis d’accord pour penser que « Médecine et immigration : non aux liaisons dangereuses » !! Mais, à nouveau, il ne s’agit pas de science, mais d’instrumentalisation d’outils. Merci de rectifier.

Retour au début

« Mesdames, Messieurs

Vous nous avez déjà soutenu pour de précédentes pétitions. Une nouvelle fois nous vous demandons de nous soutenir.

Le vote de la loi relative à l’immigration a été le point d’orgue d’un arsenal de mesures qui construisent depuis 2006 une véritable stratégie visant à instrumentaliser les sciences et la médecine à des fins de politique migratoire.

Médecins du Monde s’élève contre l’utilisation des sciences et de la médecine à des intentions autres que celles du soin ou de la recherche à visées préventives ou thérapeutiques.

Nous sollicitons votre soutien afin que notre pratique et notre éthique professionnelle ne soient pas dévoyées.

Je vous invite à signer et à diffuser notre pétition (texte ci-dessous) sur notre site :
http://www.medecinsdumonde.org/fr/mobilisation/petition/medecine_et_immigration_non_aux_liaisons_dangereuses

Nous vous prions d’accepter, Mesdames, Messieurs, toute notre considération.

Dr Pierre Micheletti
Président de Médecins du Monde

—————————-

PETITION

MEDECINS ET IMMIGRATION, NON AUX LIAISONS DANGEREUSES

Les sciences et la médecine ne doivent pas devenir des outils au service des politiques migratoires.

ONG médicale présente en France et à l’étranger, nous voyons s’installer par touches successives une logique inquiétante : celle qui consiste à instrumentaliser les sciences médicales et les médecins comme supplétifs de la maîtrise de l’immigration.

Ainsi,

- La circulaire de février 2006 permettant l’arrestation des étrangers dans les structures de santé,
- Les pressions exercées sur les médecins inspecteurs de santé publique pour influencer les décisions d’expulsions des étrangers gravement malades,
- Les évacuations musclées pour des raisons sanitaires des campements de fortune occupés par les Rroms,
- Le calcul de l’âge osseux sur des adolescents pouvant conduire à leur exclusion de la protection de l’enfance et à leur expulsion si ces examens établissent que ce sont des « adultes biologiques »,
- L’amendement « Mariani » sur la pratique des tests ADN dans le cadre du regroupement familial, instaurant une discrimination inacceptable dans la preuve de filiation.

Autant d’utilisations de la médecine à des fins autres que le soin.
Le lien entre pauvreté et migration est une évidence : 100% des étrangers vus en consultations par Médecins du Monde vivent en dessous du seuil de pauvreté. On ne peut survaloriser la place des étrangers en matière de sécurité et la minorer quand on parle de pauvreté. Les acteurs de la santé doivent pouvoir refuser toute action qu’en conscience ils estiment relever de la maltraitance ou de la discrimination.

Avec Médecins du Monde, je réclame:

1. Le retrait de l’amendement Mariani permettant le recours aux tests ADN

2. L’arrêt de toute pression administrative et/ou politique sur les médecins inspecteurs de santé publique concernant le droit au séjour des étrangers gravement malades,

3. Un droit de désobéissance déontologique de la part de tous les professionnels de santé qui pourraient être amenés à prescrire ou à réaliser des actes utilisant les sciences médicales non pas dans l’intérêt médical de la personne mais dans le cadre des lois de l’immigration.

—————————-

Pour signer / diffuser la pétition : Médecine et immigration : non aux liaisons dangereuses

- Sur le site : http://www.medecinsdumonde.org/fr/mobilisation/petition/medecine_et_immigration_non_aux_liaisons_dangereuses

Vous pouvez également signer / diffuser cette pétition par le fichier word ci-joint et nous le retourner

- par courrier (Médecins du Monde – Pétition – 62 rue Marcadet 75018 Paris )

- par fax : 01 44 92 15 92

- par email : webmaster@medecinsdumonde.net

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. Adresse web de rétrolien

Laisser un commentaire

*