Citations

la bataille hadopi

À quoi sert la communication ?

Le 25 novembre 2009 par "Diderot en verres miroirs"

L

a communication politique est un élément qui, à mon sens, a fait évoluer les médias, par le simple fait qu’elle en est constitutive. La construction d’un réseau télévisé en France est concomitante de la communication audiovisuelle. Et ce n’est pas parce que les citoyens se sentent blasés ou regardent moins les émissions politiques qu’autre chose que cette communication politique va s’arrêter. Sur cette constatation, on ne peut s’empêcher de penser que la forme de la communication politique en France a « bavé » sur les autres sujets de communication et leurs formes diverses.

En ce sens, cette vidéo est intéressante. Il s’agit de Mr Louvrier, conseiller de Sarkosy pour la communication et la presse. Il explique son action (et à aucun moment ne parle de conseil, comme c’est amusant!).

La notion d’exactitude se dégage de son discours comme d’une île au milieu du pacifique : assenée, répétée, l’importance de cette mission est telle que le pauvre homme en bafouille. Et, dans les médias, Presse, Télé, Internet, il y a deux sources :

  • les journalistes qui sont importants et font leur travail (lequel ? Pas mentionné)
  • lui qui « communique » et assure l’exactitude et la précision du discours.

Donc, ce conseiller qui n’en est pas un doit retranscrire un discours qui retraduit au plus près la politique du gouvernement et du président actuels. Si vous l’écoutez bien (soyez attentifs), ce n’est pas que l’information doit être précise, mais que sa retranscription dans les médias doit être « au plus près » du discours originel. D’où l’importance d’un média genre presse régionale qui assure l’exactitude des informations apportées, et que les gens lisent « avec passion ».

Et c’est bien là le travail d’un chargé de communication. Mais, comme l’explique Luc Allemand dans son commentaire à propos de « La voix de son Maitre », « Le fantasme classique du chargé de com, qui est de voir son communiqué de presse repris tel quel par un média (parce qu’il est bien écrit, avec un bon angle, etc.) est un cauchemar pour les rédactions. » Donc, en creux de ce discours, on sait aujourd’hui à quoi sert un journaliste : ou à retranscrire le discours et le communiqué de presse tel quel « avec exactitude », ou bien commenter, et selon les commentaires positifs ou négatifs apportés, le journaliste sera plus ou moins bon car il dénaturera peu ou prou le discours sensé être exact.

Un dernier commentaire sur la fin de cet entretien : Internet serait alors le média providentiel car il permettrait de communiquer avec exactitude directement avec le public sans passer par la case journalistes. Trop cool, Franck ! Non ?

Mots clefs : ,

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. Adresse web de rétrolien

Laisser un commentaire

*