Citations

la bataille hadopi

Le système et l’éther

Le 13 octobre 2008 par "Diderot en verres miroirs"

C

rise économique : le mot est lâché. Les cours de la bourse sont en chute libre. Sub-primes, créances titrisées, crise de liquidité, ratios de solvabilité, tout un jargon scientifique ou descriptif, dont nous ne savons rien, qui décrit un monde que nous ne connaissons que trop peu, déchire nos tympans et risque de nous plonger dans une déprime durable, tant que la crise ne se sera pas éloignée. Et malgré tout, nous y croyons.

Afin de nous faire mieux comprendre comment fonctionne l’économie, les médias sont obligés de couvrir les sujets relatifs à cette science (aussi) : des économistes viennent à l’antenne et commentent l’actualité. Souvent négatifs ( »ça peut encore être pire » devient un leitmotiv), annonçant la pire crise depuis 1929 (ce qui n’est pas rien), ces scientifiques vulgarisent leur discipline comme d’autres en leurs temps et améliorent notre vocabulaire grâce aux expressions susmentionnées. Super !!! On n’a pas tout perdu !

Un des mots les plus souvent répétés, c’est « le système », sans trop savoir si ce mot prend ou non une majuscule. Par exemple, lors de l’émission « Ce soir (ou jamais) » diffusée sur France3 le jeudi 18 septembre et réunissant de nombreux invités économistes, le mot « Système » résonnait dans toutes les gorges, presque scandé telle une prière désargentée. Tiens :le titre en était « La faillite d’un système ». Je suppose qu’il s’agit du système économique, mais le « économique » sous entendu est trop peu ajouté pour que ça ne paraisse pas louche. S’agit-il d’une divinité qu’on aurait rendue hargneuse à force de dérégulation ? Un constituant de la matière économique ? Dans ce cas, faisons comme d’habitude référence à Wikipedia.

L’article Système économique nous indique qu’il est « un mode d’organisation et de fonctionnement de l’activité économique, dont les caractéristiques influencent entre autres la production de biens et services, les relations sociales et le fonctionnement du marché du travail. » Rien que ça !! Mais ce dont parlaient économistes et financiers américains était bien au delà de ça !! Il s’agissait de quelque chose de très grand, peut être la matière même de l’économie. Le nombre d’occurrence du mot système (et du mot bulle qui va étonnamment avec) dans le discours de Georges Soros, système économique, financier, de marché, est très important. Mais qu’est ce que ce système ? Est-ce le système économique ? Le système financier ? Nous avons tellement l’habitude de vivre dans ce système, pourquoi devrions nous nous poser des questions sur la matière qui le compose ? D’autres sites pourront peut être aider. Ce didacticiel en dix dates donne des informations, pas sur le système lui même, mais sur son histoire. D’autre part, Michel Cartier nous propose une page sur La structure du système économique. Plutôt intéressant, il indique sinon ce qu’est le système économique ou financier, comment il est construit et propose une vulgarisation économique simple et bien foutue.

Mais, toujours et encore, le système, son noyau, etc. est un vocabulaire flou et verbeux qui désigne tantôt des personnes, tantôt des structures, tantôt l’argent lui même. Notre vocabulaire s’agrandit, mais sans grande possibilité de l’utiliser …

Par ailleurs, il existe bel et bien une opacité économique qui, comme pour d’autres disciplines scientifiques, donne l’impression d’être organisée : pour les économistes, l’ensemble est observé, analysé, compris. Mais pour nous autres, c’est incompréhensible. Qu’est ce que ces matières économiques, ces bulles, et de quelle matière est formé le monde économique aujourd’hui ? Est-ce de l’argent ? Du crédit ? De la dette ? Nous ne savons pas ou plus. Et finalement, le discours économique est construit sur un grounding, un vocabulaire spécifique qui, sans être pour autant compliqué, est détourné la plupart de son temps de son sens primaire (qu’est ce que viennent faire des bulles dans les marchés de change). Lorsqu’un tel vocabulaire se forme, on sent la science pas loin. Mais quid de la réalité ? Quid de la matière qui forme l’économique ? Comment la décrire ?

De nombreuses autres exemples existent. L’histoire de la physique du XIXème siècle, nous raconte l’histoire de l’éther, cette matière/non-matière qui forme le vide. En ces temps, le vide n’était pas sensé exister : si cela avait été le cas, la lumière ne pourrait traverser le vide. OUI !! Comme la lumière est de nature ondulatoire, elle opère des perturbations locales dans l’éther, lui permettant d’être transmise même dans le vide. Voilà à quoi sert l’éther, cette chose si importante pour la physique du XIXème siècle. Mais quelle est sa réalité ? Aujourd’hui, on sait qu’elle est nulle. Et pourtant, l’ether était bien le support de la matière, la chose dans laquelle tous nous cohabitions. On dirait aujourd’hui : les atomes sont constitués par plus de 99% d’ether. Seulement voilà : d’autres sont venues par la suite. Les lois de Maxwell ont été remplacées. Les rayonnements sont devenus des corpuscules. Et le vide pouvait exister.

Si je fais ce parallèle, c’est que je ressens exactement la même chose envers cet éther que ce système. Son existence est remise en cause par son utilisation même : car, comme l’éther en son temps, c’est simplement parce que ce système économique est un concept qui, à défaut d’être flou, est utile pour décrire l’ensemble des pratiques liées à l’économie. Son existence est là par un effet de sens commun.

Où est la science là dedans ? Pour quelques commentateurs, l’économie n’est pas une science : pas de prédictibilité, un jargonnage opaque, mais ne décrivant pas la réalité, et enfin pas de possibilité de répéter une expérience, car « l’histoire ne se répète pas ». L’économie serait une science qui décrit par un grounding des situations, et dont le langage et les outils d’évaluation sont suffisamment flous pour accepter une certaine marge d’erreur. Mais aujourd’hui, la crise est là, et les économistes ne nous auront pas prévenus de son imminence.Pas tous

Derrière tout celà, ce sont les questions de ce qu’est une science et de ses rapports avec la société que nous devrions nous poser. Que l’économie contemporaine établisse, par un ensemble de recherche, un corpus de savoir qui permettrait de comprendre un fonctionnement économique, voilà qui ne fait pour moi aucun doûte. Qu’elle utilise pour cela des concepts, des idées incomplètes, dont il serait temps qu’elles soient changées, ou plus simplement améliorés, j’en suis impatient et excité. Que nous soyons tous des moutons qui croyons au « système », et aux concepts économiques actuellement utilisés, comme une vérité faite loi, la réalité nous le rappelle …

21 commentaires »

  1. tatler@extraneousness.campaigned » rel= »nofollow »>.…

    tnx for info!…

    Rétrolien par Warren — 19 novembre 2014 @ 8:30

  2. nobler@supper.poison » rel= »nofollow »>.…

    thanks for information!…

    Rétrolien par rafael — 22 novembre 2014 @ 22:20

  3. marxist@axle.freud » rel= »nofollow »>.…

    tnx!…

    Rétrolien par jon — 24 novembre 2014 @ 19:35

  4. synthesize@corpse.inherit » rel= »nofollow »>.…

    hello!…

    Rétrolien par Alejandro — 25 novembre 2014 @ 21:42

  5. deaths@rationalizations.carletons » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par Dwayne — 26 novembre 2014 @ 22:02

  6. example@hanch.plight » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par Lewis — 6 décembre 2014 @ 13:36

  7. coloring@implement.hansen » rel= »nofollow »>.…

    good info!!…

    Rétrolien par larry — 6 décembre 2014 @ 15:12

  8. reissue@shadowing.erects » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par shane — 6 décembre 2014 @ 15:41

  9. dealerships@dialed.foreleg » rel= »nofollow »>.…

    tnx!…

    Rétrolien par Alan — 6 décembre 2014 @ 16:10

  10. trail@vincent.roos » rel= »nofollow »>.…

    tnx….

    Rétrolien par lloyd — 6 décembre 2014 @ 16:40

  11. separates@disentangle.queried » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par sam — 6 décembre 2014 @ 17:11

  12. sixteen@husbands.vietnam » rel= »nofollow »>.…

    tnx….

    Rétrolien par maurice — 6 décembre 2014 @ 17:41

  13. screens@hindering.beech » rel= »nofollow »>.…

    thanks!!…

    Rétrolien par michael — 8 décembre 2014 @ 20:27

  14. artists@perceptions.brady » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par Jared — 12 décembre 2014 @ 2:59

  15. wolfishly@jody.stouts » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par Angelo — 13 décembre 2014 @ 11:44

  16. minks@land.caroli » rel= »nofollow »>.…

    thank you!…

    Rétrolien par darryl — 14 décembre 2014 @ 13:07

  17. skeet@deduction.feats » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par herbert — 15 décembre 2014 @ 0:44

  18. rue@hearty.tableau » rel= »nofollow »>.…

    Rétrolien par Nicholas — 26 janvier 2015 @ 23:39

  19. disciplining@inwardness.danish » rel= »nofollow »>.…

    thanks for information!…

    Rétrolien par Guy — 2 février 2015 @ 8:36

  20. bravura@syndication.ledoux » rel= »nofollow »>.…

    tnx for info!!…

    Rétrolien par Richard — 12 février 2015 @ 8:21

  21. bartok@mea.bronchus » rel= »nofollow »>.…

    hello….

    Rétrolien par Ralph — 13 février 2015 @ 7:02

Flux RSS des commentaires de cet article. Adresse web de rétrolien

Laisser un commentaire

*